Style de vie sain
Vous vous êtes peut-être déjà posé cette question. Si vous ne l’avez pas encore fait c’est peut-être le moment de le faire. Pourquoi ? Parce que selon l’OMS, un style de vie sain semble réduire de 80 % le risque de maladies chroniques les plus courantes et les plus mortelles. Aujourd’hui déjà, 61 % de tous les décès sont dues aux maladies chroniques et l’OMS prévoit que cela augmentera à 70 % d’ici 2030. Ces chiffres alarmantes devraient nous inciter à avoir un style de vie sain.

Lorsque on commence à s’interroger sur ce que c’est un style de vie sain on est rapidement submergés d’une incroyable quantité de conseils souvent contradictoires et difficilement applicables au quotidien. Au point d’ailleurs qu’on renonce à agir.

Vivre de manière saine qu’est-ce que cela veut dire et est-ce que c’est humainement possible dans notre monde aujourd’hui ?

Je tâcherai de vous donner une réponse claire et simple.

1. Prendre une décision irrévocable

Oui c’est possible à condition que vous preniez une décision irrévocable en faveur d’une vie saine. Si vous pensez que cela vous prive de plaisir, que cela exigence trop de sacrifices, si vous dites seulement : « je vais essayer », alors votre décision n’est pas irrévocable. Vous devez décider irrévocablement de vivre sainement et ensuite mettre toute votre énergie à tendre vers une vie saine.

2. Pour que les choses soient plus faciles, aménagez un environnement qui travaille pour vous

Notre environnement quotidien nous empêche de vivre sainement. L’être humain a la fâcheuse tendance à choisir la solution facile, confortable, qu’il a sous la main. Vous avez faim, vous avez soif, vous trouverez une pléthore d’aliments et de boissons partout sur votre chemin et dans vos armoires de cuisine. Les objets que vous utilisez au quotidien sont plein de produits toxiques, de plastiques, de colles, de couleurs. Les produits hygiéniques et cosmétiques n’échappent pas à la règle.

Plus de 100’000 molécules chimiques peuplent notre quotidien, que ce soit dans le sol, les aliments, les animaux, dans les plantes, dans l’air, dans l’eau et dans les objets qui nous entourent. Nous en trouvons aussi dans nos corps, nos propres cellules. A notre insu souvent, nous en accumulons au quotidien.

Pour vous éviter de vous faire polluer au delà du raisonnable, aménagez-vous un environnement dépollué, bio respectueux qui vous fait du bien plutôt que du mal.

3. Découvrez comment, par quel mécanisme vous produisez votre santé

Notre corps est en relation constante avec son environnement. Il y puise ses ressources. Nous sommes donc ce que nous laissons entrer en nous. Que ce soit de manière consciente ou inconsciente. Qu’est-ce qui entre dans nos corps ? L’air, l’eau, des aliments, mais aussi des informations et avec ces ressources des produits toxiques. Mêmes les informations peuvent être « toxiques ». La société de consommation avec les messages publicitaires véhicule beaucoup de messages «  toxiques » qui ne nous font pas que du bien. Comment faire pour trier entre le vrai et le faux ? Comment faire les choix entre les multiples propositions ? Le seul moyen c’est d‘explorer ce qu’on vous propose et de vous poser la question si cela produit ou détruit un peu de votre santé ?

Si vous manquez de connaissances, vous pouvez les trouver dans votre environnement, dans des livres, sur internet, à la télévision, à la radio. Le thème de la santé est omniprésent.
Mais heureusement nous avons encore un autre baromètre, les sensations de notre corps. Manger trop lourd, trop gras, quelle sensation cela déclenche en vous ? Vous manquez de sommeil que ressentez-vous ? Souvent les sensation de bien-être ou de mal-être vous fournissent déjà une bonne indication. Mais attention, il existe des substances qui fournissent un pseudo bien-être. Je pense aux stimulants et aux drogues comme le café, le thé, l’alcool, le cannabis, les sucreries, etc. Pas tout qui fournit un bien-être momentané est aussi bon pour votre santé. Restez- donc critique face aux sensations de votre corps et cherchez à comprendre et à approfondir vos connaissances.

4. Revenir aux facteurs de vie de base

En vous posant la question : qu’est-ce qui crée la vie, qu’est-ce qui est essentiel pour ma santé et mon bien-être vous allez comprendre comment et pourquoi aménager votre environnement de vie autour de quelques facteurs de vie.

Le premier facteur vital est l’air, car sans air pas de vie. Alors quel air respirez vous quand vous êtes chez vous et à votre place de travail ? Cet air procure-t-il énergie, vitalité et envie d’entreprendre ? Ou est-ce qu’il a plutôt tendance à vous fatiguer?

Le second facteur de vie, est le sommeil, la récupération. Après une nuit, vous sentez-vous reposé, prêt à démarrer avec enthousiasme une nouvelle journée ? Votre chambre à coucher est-elle aménagée à soutenir les mécanismes de régénération et de réparation de votre sommeil ?

Le troisième facteur de vie est l’eau ? Quelle eau avez-vous sous la main chez vous et à votre place de travail ? Est-ce que vous en buvez régulièrement ? Cette eau est-ce qu’elle hydrate vos cellules en profondeur et pouvez-vous ressentir ses effets dans votre corps ?

Le quatrième facteur est l’alimentation. Quels aliments avez-vous sous la main, dans votre cuisine, des aliments qui produisent ou qui détruisent votre santé ? Quand vous ressentez un creux, une fatigue ou un ennui, est-ce que vous vous jetez sur quelque chose à manger ? Choisissez-vous quelque chose qui produit ou qui détruit votre santé ?

Le cinquième facteur c’est l’exercice. Bougez vous assez pour vous maintenir en forme ? Organisez-vous votre environnement de vie de manière à vous obliger de marchez 30 minutes par jour, de monter régulièrement des escaliers ? Pas besoin de sport, de l’exercice au quotidien est suffisant.

5. Maîtriser les envies

Si nous échouons d’avoir un style de vie sain, c’est parce que nous agissons par envies sans penser. Envie de ceci, envie de cela, et si l’environnement est favorable il est difficile d’y résister. Alors aménagez-vous un environnement qui soutien votre santé et bannissez les éléments qui la détruisent.

Et si une envie vous démange, pratiquer la pause, compter de 1 à 21 et votre envie s’évapore.