Rôle du passeur d'idées
Comment faire passer une idée d’une tête à l’autre

Je m’appelle Rudolf et je vais vous raconter comment et pourquoi je suis devenu un passeur d’idées.

L’histoire commence quand j’ai travaillé comme un animateur de formation d’adultes. J’ai dû me poser la question comment fait-on pour faire passer une idée d’une tête dans une autre tête. C’est aussi à ce moment de la vie que mon père m’a donné un conseil. Il a dit : ne conseille jamais une personne à moins que la personne te le demande. Cela te protégera des déceptions. Ce conseil fort utile m’a par contre empêché d’utiliser des méthodes de transfert d’idées communément utilisés. Cela rendait mon travail plus difficile.

Les outils et leur utilisation

Quels outils existent pour passer une idée d’une tête à l’autre ? Il y en a différents. Par exemple la publicité, les conseils (méthode souvent peu efficace), les prescriptions (du médecin par exemple), les lois avec les amendes, les débats (chacun veut avoir raison ; donc peu de transfert des idées), les manipulations, la contrainte et les médias. Aujourd’hui du temps des réseaux sociaux et des fake news cette question du transfert d’une idée d’une tête à l’autre est de première importance.

Mais l’expérience m’a aussi montré que le transfert d’idée d’une tête à l’autre peut aussi être utilisé pour empêcher qu’une idée qui pourrait être favorable aux individus puisse s’implanter dans la tête d’un grand nombre de personnes. Largement utilisée par l’industrie du tabac, cette technique noyait le savoir en fabriquant ainsi le doute et l’ignorance dans la tête de gens. On les empêchait ainsi d’accéder à des informations utiles pour eux mais qui auraient causé du tort à une industrie florissante. De nombreuses industries font appel à cette stratégie dans les domaines des pesticides, de l’industrie des télécommunications, dans l’industrie pharmaceutique et dans de nombreux autres industries.

Passeur d’idées, comment cela s’est cristallisé

Ce sont ces réflexions et ces expériences m’ont montré que l’accès à l’information est une question cruciale pour toute personne qui désire prendre sa vie et sa destinée en main. Si nous voulons que chacun de nous puisse librement décider de son sort, alors il est indispensable d’avoir accès au savoir, aux innovations, même contestés par ceux qui risquent de perdre leur privilège ou leurs acquis. Comment est-ce qu’on fait pour que les gens puissent avoir accès à des informations qui pourrait leur être utile mais qui ont de la peine pénétrer dans leur conscience, car soumis à des contre feux.

C’est après de telles réflexions que c’est cristallisé l’idée du passeur d’idées. Comment puis-je aider les gens à augmenter leur autonomie ? Comment faire pour leur donner accès à des informations que certains cherchent à dissimuler ?

Un sujet s’est imposé tout naturellement. Suite à mon activité bénévole dans des associations qui s’occupent de l’environnement, c’est le lien entre la santé et l’environnement. Trop dépendant des systèmes de santé nous oublions que notre santé fait partie de notre responsabilité. Personne d’autre que nous-mêmes est mieux placé pour savoir ce qui est bon pour nous. Malheureusement, ce domaine nous a été confisqué par les systèmes de santé, que moi je dénomme industrie de la maladie. Notre dépendance à l’égard des acteurs de ce système est très forte. Vouloir s’en éloigner et prendre soi-même sa santé en mains fait naître des résistances incroyablement dures. Les acquis des prestataires sont telles qu’ils ne se laissent pas si facilement enlever leurs prorogatifs.

Et pourtant il y a de nombreuses idées qui faciliteraient la vie de très nombreux citoyens et de ce fait qui mériteraient d’arriver à leur conscience. des gens pour qu’elles puissent décider de manière autonome et en connaissance de cause ce qui est bien pour eux.

J’ai donc décide d’être un passeur d’idées dans le domaine qui lie santé et environnement. Je fais aujourd’hui parti de l’équipe de reussirensemble.info qui s’est donné comme mission d’aider les gens à s’aider soi-même.

One thought on “Comment et pourquoi je suis devenu un passeur d’idées ?”

Comments are closed.