La santé des Suisses est analysée tous les 5 ans. (Lien vers le rapport) En 2012 83% de la population (84% des hommes et 81% des femmes) déclarent que leur état de santé en général est bon ou très bon (G 2).06

Rappel santé au quotidien

Est-ce positif ?

Nonobstant cette appréciation globalement positive, un tiers de la population (30% des hommes et 34% des femmes) déclarent avoir un problème de santé de longue durée. Et un quart de la population est limitée dans les activités de la vie quotidienne depuis au moins six mois en raison de problèmes de santé (G 3),

La santé, comment elle se définit ?

Cette situation pose la question comment la santé est perçue par les uns et les autres. A ce titre il me semble qu’un tel sondage oublie de faire définir la santé par les répondants. Se croire en bonne santé quand on se sent stressé, fatigué, ou quand on est handicapé par un problème de santé de longue durée ou limité dans les activités quotidiennes exprime une fausse définition de la santé.

Ensuit croire en une bonne ou une très bonne santé nous dispense le plus souvent à porter notre attention sur cet aspect de la vie au profit des nombreuses autres. Il est donc difficile pour plus de 80 % de la population d’instaurer un comportement et une attitude pro Santé dans leur quotidien.

Trop de gens attendent qu’un accident de vie, une maladie fasse irruption dans leur quotidien pour s’intéresser résolument à l’aspect santé et bien-être de leur vie.

Pourquoi est-il si difficile de démarrer un programme personnel pro santé et bien-être ?

Souvent on a une attitude du tout ou rien. On voudrait que tout change, qu’on connaisse parfaitement ce qu’il faut faire, qu’on arrive, un peu comme avec une baguette magique, à se comporter de manière juste et que les bons résultats se fassent voir en un rien de temps.

Et puisque cela n’est pas possible, on pointe alors le projecteur de l’attention sur d’autres aspects du quotidien. Nous voilà encore une fois en situation de procrastination. Et notre bien-être évolue au gré des comportements aléatoires, sans direction, sans conscience.

Comment faire pour s’intéresser à la santé et au bien-être au quotidien ?

1. Démarrer en répondant au questionnaire d’auto évaluation du bien-être, conseillé par l’Organisation mondiale de la santé. Ensuite fixez dans votre agenda la prochaine fois que vous allez répondre à ce même questionnaire. Idéalement, répondez au moins une fois par mois à ces questions d’auto évaluation. https://www.reussirensemble.info/telecharger/depliant-vague_be.pdf

2. Ensuite commencez par une seule chose à faire pour votre santé et bien-être. Ne cherchez pas à changer tout en une fois. Prenez quelque chose de facile à faire. Et faites le tous les jours pendant 21 jours au moins. Voici ce que vous pourriez faire chaque jour. Monter les escaliers à pied au lieu de prendre l’ascenseur. Faire une marche à pied de 10 minutes à l’air. Faire quelques exercices. Lire chaque jour un texte qui vous explique quelques mécanismes de vie. Remplacer une boisson sucrée par deux verres d’eau. Manger une pomme ou des crudités.

3. Informez une personne de confiance de votre désir d’agir pour votre bien-être et une meilleure santé. Demandez lui qu’elle vous aide et vous soutient dans votre projet. Prévoyez une sanction avec elle pour que cela vous incite à persévérer au quotidien. Si vous n’avez pas de personne à qui vous confier, alors rejoignez un groupe qui s’intéresse à la santé et échangez avec eux.

4. Créez des rappels incontournables. Moi par exemple j’ai fixé sur mon écran un bouton-badge avec le symbole de la vague du bien-être pour tous. Créez des rappels dans votre téléphone, dans votre boite de réception d’e-mails. Et pourquoi pas, demandez aux personnes qui vous entourent de vous rappeler vos actions. Vous pouvez également mettre une bande de caoutchouc autour de votre poignet. Ainsi votre rappel vous suit partout.

5. Pour bâtir la confiance en vous et en votre projet, pratiquez ce que vous avez décidé de manière consciente chaque jour. Ensuite, en fin de journée portez votre attention sur ce que vous venez d’accomplir en toute gratitude. Cette ainsi que vous allez accroître votre confiance en vous et en votre projet.

Et maintenant prenez la décision de démarrer votre projet pro santé. Vous savez comment commencer.