Orange HamsterLe hamster, animal sympathique a d’abord été animal de laboratoire avant d’être adopté comme animal de compagnie en captivité. Selon une étude bernoise, le hamster en captivité a des besoins spécifiques, qui d’ailleurs sont rarement satisfaits. Le symbole le plus connu de ces besoins est la roue du hamster. Cette roue qui offre au hamster la possibilité de courir et de  mieux supporter sa captivité.

Avez-vous déjà observé un hamster courir dans sa roue? Quel sens y a-t-il dans cette course? Est ce que cela lui procure de la joie, du bonheur? Ou est-ce tout simplement un pis aller pour cet animal en cage?

Cage et roue du hamster, instrument d’une tyrannie du quotidien

“Etes vous hamster?” c’est le titre que j’ai choisi pour ce billet de blog. Car je ressens comme beaucoup d’êtres humains sur cette terre les contraintes tyranniques d’un quotidien qui nous emprisonnent. Une cage que nous n’avons pas vraiment choisi mais que nous acceptons souvent bien malgré nous.

Dans la vidéo que je vous invite à regarder, vous découvrirez la cage que nous nous sommes créés. Une cage dorée pour quelques uns, une cage de labeur souvent inhumaine et inutile pour la grande majorité des gens.

Une cage avec une roue dans laquelle nous courons au quotidien. Et en courant ainsi nous sommes à la fois victime et bourreau. Car nous entretenons un système qui nous emprisonne et qui emprisonne des milliers d’autres personnes. Nous entretenons un système qui n’est pas en symbiose avec la nature, mais qui s’en sert comme ressource à utiliser, à exploiter, sans égards pour la vie.Hamster Running Wheel

Courir dans une roue de hamster, courir de plus en plus vite, de plus en plus longtemps ne vous permet pas de réaliser vos rêves, de changer votre vie. Vous pouvez courir jusqu’à épuisement, jusqu’au burn out, jusqu’à la mort. Rien ne changera.

Pour que des choses changent

Il n’y a qu’une recette. Vous devez descendre de votre roue. Tout d’abord occasionnellement, ensuite de plus en plus souvent et plus longtemps pour finalement la délaisser totalement.

La question que je vous invite à vous poser est: “Puis-je quitter cette roue? Puis-je descendre et goûter à ma liberté?” Beaucoup de personnes me disent qu’elles n’ont pas le choix. Il faut bien manger et avoir des ressources pour vivre. En quittant la roue elles pensent ne pas être en mesure de pouvoir vivre décemment. Alors sommes-nous condamnés à courir comme le hamster dans sa cage tout au long de notre vie? La réponse est non, nous avons la possibilité de nous libérer de cette tyrannie du quotidien. Mon prochain billet vous décrira ce que vous pouvez faire dès maintenant.