L'absentéisme fait baisser la prductivité

L’absentéisme et les effets sur l’entreprise et ses équipes de travail

Dans le monde du travail, l’absentéisme est un facteur qui se traduit par des coûts important pour l’entreprise. Remplacement au pied levé des salariés, retard dans les livraisons, service de qualité médiocre, etc. Une part importante de la performance d’une entreprise dépend de la capacité de maintenir les salariés au travail. Un absentéisme trop élevé est néfaste pour l’entreprise et pour la cohésion des équipes de travail.

Toutes les recherches concernant l’absentéisme le montrent, le rôle des conditions de travail est essentiel. Est donc considéré comme absentéisme, toute absence qui aurait pu être évitée par une prévention suffisamment précoce des facteurs de dégradations des conditions de travail entendues au sens large (les ambiances physiques mais aussi l’organisation du travail, la qualité de la relation d’emploi, la conciliation des temps professionnel et privé, etc.)

Ce que constatent les médecins

De nos jours les médecins sont de plus en plus souvent confrontés aux plaintes non spécifiques, sans causes clairement identifiables (Huss et Röösli 2006). On pense que les conditions environnementales telles que l’exposition croissante aux ondes radio : téléphones sans fil, antennes de téléphones mobiles, téléphones mobiles, GPRS, UMTS, cartes de données pour ordinateurs portables et portatifs (laptop and notebook computers), LAN sans fil (WLAN), mais aussi l’exposition aux champs électriques et magnétiques provenant des lignes électriques, des dispositifs et des équipements, peuvent jouer un rôle déterminant (Blake Levitt et Lai 2010).

Nouvelles technologies et santé

On a introduit de nouvelles technologies et applications de radio sans en connaître précisément les effets sur la santé. Par exemple, avant leur introduction, on n’a guère enquêté sur les effets non thermiques. Ni d’ailleurs sur les effets potentiels de l’exposition à faible dose mais de longue durée.

Toujours plus de personnes sont davantage exposées, à divers degrés, à l’électrosmog, une combinaison de champs électriques à basse et haute fréquence (CE), de champs magnétiques (CM) et de champs électromagnétiques (CEM) de signaux différents, d’intensités, d’applications techniques et de périodes d’exposition variables,

Une recherche en Suisse a ainsi permis de signaler les symptômes les plus fréquents. Troubles du sommeil (58%), maux de tête (41%), nervosité (19%), fatigue (18%) et difficultés de concentration (16%).

A ensuite  été indiqué comme causes: les antennes de téléphones mobiles (74%), les téléphones portables (36%), les téléphones sans fil (29%) et les lignes à haute tension (27%) . Deux tiers d’entre eux avaient pris des mesures pour réduire leurs symptômes. La plus fréquente consistait à éviter l’exposition. Seulement 13% avaient consulté leur médecin (Röösli et al. 2004)

Stress et e-smog

Mécanismes

Selon la littérature scientifique, plusieurs mécanismes d’interaction des CEM avec les systèmes biologiques sont possibles. Un mécanisme plausible au niveau intracellulaire et intercellulaire, par exemple, est une interaction par la formation de radicaux libres et de stress oxydatif et nitrosatif (Friedmann et al. 2007, Simkó 2007, Pall 2007, Bedard and Krause 2007, Pacher et al. 2007, Desai et al. 2009). Il vise la formation accrue de peroxynitrite (ONOO- ) d’une réaction de monoxyde d’azote (NO) avec superoxyde (O2- ). En raison d’une demi-vie relativement longue, le peroxynitrite endommage un grand nombre de processus métaboliques essentiels et de composants cellulaires. Cette approche peut être l’explication plausible de beaucoup de problèmes de santé, de symptômes et de leur développement dans l’exposition aux CEM. Cette augmentation indique que le syndrome des CEM devrait figurer parmi les troubles multisystémiques (Pall 2007) tels que le syndrome de fatigue chronique, la polysensibilité chimique, la fibromyalgie et le stress post-traumatique.

Symptômes assimilables au stress

La plupart des symptômes liés aux CEM s’insèrent donc dans le cadre des problèmes dits causés par le stress.  Voici quelques exemples:  troubles du sommeil, fatigue, épuisement, manque d’énergie, agitation, palpitations cardiaques, tension artérielle, douleurs musculaires et articulaires, maux de tête, dépression, difficultés de concentration, pertes de mémoire, anxiété, fréquence urinaire, anomie, vertiges, acouphènes, et sensations de pression autour de la tête et des oreilles. Ces problèmes peuvent varier en gravité. Allant de symptômes bénins tels que légers maux de tête ou paresthésie dans la tête pendant l’utilisation d’un téléphone mobile, jusqu’à de graves symptômes débilitants qui nuisent considérablement à la santé physique et mentale.

La maladie est un phénomène éminemment subjectif. Venir ou pas au travail dépend ainsi de plusieurs facteurs. La motivation individuelle et les obligations de coopérations peuvent influencer sur l’absentéisme et le présentéisme. (les salariés tiennent à rester à leurs postes malgré des problèmes de santé physiques et mentaux). Rappelons toute fois que le présentéisme est aussi dommageable que l’absentéisme. Il se traduit par une altération des performances et une souffrance mentale du collaborateur.

Conditions de travail

Donc, les symptômes énumérés ci-dessus liés au stress et au CEM conduisent soit à l’absentéisme, soit au présentéisme. Cela montre que les conditions de travail sont loin d’être optimales. Et les médecins confrontés aux plaintes non spécifiques, sans causes clairement identifiables pensent que l’exposition à l’électro smog est une cause fortement probable.

L’utilisation généralisée des ordinateurs, écrans, téléphone sans fil, WiFi à la place de travail devrait nous inciter à appliquer le principe de précaution. Et cela bien que la la science n’a pas encore dit son dernier mot. Mais il y a aujourd’hui suffisamment d’études et recherches qui prouvent que des effets biologiques sur notre corps ne peuvent plus être niés.

Une entreprise qui se veut exemplaire en matière de conditions de travail se doit aujourd’hui de prendre en considération l’exposition aux ondes électromagnétique à la place de travail et se doit de prendre des mesures pour protéger ses collaborateurs des effets biologiques néfastes de cette technologie sur la santé. Il en va de la rentabilité de votre entreprise et de la santé de vos collaborateurs.

Ce que vous pouvez faire immédiatement :

Vous informer des possibilités qui existent pour votre entreprise de protéger la santé de votre personnel contre le rayonnement électromagnétique. Demandez-moi une présentation à votre entreprise et découvrez les résultats auxquelles vous pouvez vous attendre. Ou si vous préférez inscrivez-vous pour recevoir nos idées et suggestions.

Rudolf Kiefer
Passeur d’idée et conseiller en électrosmog.

Liens vers de sujets complémentaires 

Principe de précautionOndes et effets biologiques / La biorésonance