Place Saint PIerre à Rome, Histoire du portable, sa diffusion.
Place Saint Pierre à Rome à quelques années d’intervalle

Il suffit de voyager en transport public et de regarder autour de soi dans nos villes pour se rendre compte de l’importance qu’a pris et continue à prendre le téléphone portable ou smartphone. C’est une véritable révolution. L’image ci-dessus illustre bien l’irruption de cet objet dans nos sociétés. (Vue de la place Saint Pierre à Rome prise à 5 ans d’intervalles). Mais l’histoire du portable c’est une suite de découvertes qui commencent dès 1670.

De 1670 à 1886

Une onde qu'est-ce que c'est?

Cette histoire est d’abord une œuvre collective à laquelle participent de nombreux scientifiques. L’histoire commence par la théorie ondulatoire de la lumière. Principalement développée par Christian Huygens dans les années 1670, puis par Augustin Fresnel fondateur de l’optique moderne. Suit James Maxwell, connu pour avoir unifié en un seul ensemble d’équations l’électricité, le magnétisme et l’induction. Il a en outre inclut une importante modification du théorème d’Ampère. De plus il a interprété la lumière comme étant un phénomène électromagnétique. s’appuyant sur les travaux de Michael Faraday. Finalement il a démontré que les champs électriques et magnétiques se propagent dans l’espace sous la forme d’une onde et à la vitesse de la lumière.

L’histoire du portable se poursuit avec Heinrich Rudolf Hertz. Il a ainsi donné son nom aux ondes hertziennes. Par la vérification expérimentale il a encore démontré la théorie de James Maxwell, selon laquelle la lumière est une onde éctromagntique. Le 13 novembre 1886, il effectua la première liaison par faisceau hertzien entre un émetteur et un récepteur. Ces résultats ouvraient alors la voie à la télégraphie sans fil et à la radiodiffusion.

De 1889 à 1914

1889: Tesla réalisa un générateur hautes fréquences et en 1893, il expérimenta la première communication radio.

1893: le professeur Alexandre Popov de Saint-Pétersbourg, découvre le principe de l’antenne. Ceci permettre des liaisons radio à grande distance

1894: Albert Turpain réalisa la première transmission radioélectrique en signal Morse.

Morse invente en 1832 un code ou l’alphabet Morse international. Ce qui permet de transmettre un texte à l’aide de séries d’impulsions courtes et longues, qu’elles soient produites par des signes, une lumière, un son ou un geste.

En mai 1914, en Belgique, dans une annexe du château d’Albert 1er à Laeken, une première radiodiffuse des émissions de manière régulière. Au programme des concerts. Malheureusement la station fut dynamitée sur ordre du roi au début de la guerre. C’était pour éviter qu’elle ne passe aux mains des Allemand.

C’est ensuite après la première guerre mondiale que les radios prennent de l’essor.

Après la première guerre mondiale

L’histoire du portable en Suisse commence le 10 janvier 1923. Le Conseil fédéral autorise enfin des essais radiophoniques sur les émetteurs des aérodromes suisses. Cela marque ainsi les débuts de la radio de divertissement et d’information. Des radio-amateurs se lancent à faire des émissions à  Lausanne, Genève, Berne, Zurich et Bâle. Histoire de la radio Suisse.

Durant la seconde guerre mondiale des milliers d’émetteurs-récepteurs mobiles équipent chars, avions et commandement. Les radios servent aussi de communication avec les populations et les groupes de résistances.

Les premiers postes à transistor à partir de 1954, vite appelés «transistors», permettent d’écouter la radio partout. La radio n’est plus rattaché à un lieu. Elle devient nomade et individuelle.

Pour certains l’histoire du portable commence par l’invention du téléphone portable qui est attribuée au docteur Martin Cooper, directeur de la recherche et du développement chez Motorola. Il a fait la démonstration dans les rues de New-York le 3 avril 1973. Le premier téléphone mobile commercial, conçu par Motorola est lancé le 6 mars 1983 aux États-Unis : le Motorola DynaTac 8000,

Pour qu’un téléphone portable puisse être utilisé il fallait installer un réseaux d’antennes capable d’émettre et de recevoir les signaux. En Suisse c’est en 1975, que les entreprises PTT décident d’introduire un réseau de téléphonie mobile pour les véhicules (Natel = réseau téléphonique automobile national). Le réseau Natel A est mis en service trois ans plus tard, suivi par Natel B en 1983 et Natel C en 1987.