Un canular? Non

Avez-vous déjà entendu cette histoire des tomates qui se défendent contre des blessures que des ondes leur infligent ? On pourrait à première vue penser que cela est un canular. Mais non, c’est une histoire vraie. Des chercheurs de l’Université de Clermont-Ferrand sous la direction de Gérard Ledoigt, responsable de l’Équipe de recherche sur la transduction et l’autosurveillance cellulaire (Ertac) ont fait asperger des tomates avec des ondes électromagnétiques semblables à celles émises par le téléphone portable. Après dix minutes de ce traitement, les « cobayes » se sont mis à produire des molécules de stress. Voilà ce que dit Gérard Ledoigt :

« Nous ne nous attendions pas à une telle réaction. Les plantes se sont défendues comme si elles avaient été blessées ou abîmées par du gel ou par une forte canicule. Jusqu’à présent, on n’imaginait pas que les ondes électromagnétiques pouvaient induire des modifications sur les cellules vivantes. Seules étaient prises en compte les ondes thermiques, celles qui provoquent un échauffement quand vous collez votre portable à l’oreille. »

Les cellules ont commencé à produire d’importantes quantités de « molécules du stress ». Ces molécules sont les mêmes que dans les cellules humaines. On peut donc supposer qu’elles réagissent de la même manière. Cette expérience devait ensuite être élargie aux cellules humaines. Malheureusement cela n’était pas possible. Cet institut de recherche s’est vu supprimé les crédits et il a été fusionné avec un autre empêchant ainsi de clarifier la question du stress des cellules humaines sous les ondes.

Et chez les humains? 

Il est possible que la présence de téléphones portables et d’ondes wi-fi dans les lieux publics, les bureaux et les habitations, favorise un état de stress généralisé. « Il y a de l’électricité dans l’air », est une expression favorite. C’est comme avant un orage. L’atmosphère est chargée d’électricité statique. Les troupeaux d’animaux s’agitent et se bousculent.

Les enseignants dans leur salle de classe et le garderies d’enfants le constatent aussi. Les enfants sont agités et ce n’est que lorsque l’orage éclate qu’une certaine sérénité s’installe à la place de cette tension.

Une étude publiée dans la revue Epidemiology a montré d’ailleurs que l’utilisation intensive du téléphone portable chez les enfants, et donc l’exposition aux ondes, était associée à un risque 80 % plus élevé de souffrir d’hyperactivité et de troubles du comportement.

On peut donc légitimement penser que les ondes sont stressantes et affectent la vie. Il serait surprenant que la vie humaine agirait différemment que les tomates.

Le stress, phénomène d’ondes? 

La question du stress, et l’importance du stress dans le débat de société a pris son envol depuis les années 80. C’est également à cette période qu’ont été introduit les premiers téléphones portables avec leurs ondes à hautes fréquences. Et depuis ce sujet n’a fait que prendre de l’importance. C’est aussi depuis cette période que les maladies « modernes » se sont développes. Hasard ou pas ? Je vous laisse juge.

Les médecins autrichiens sont formels, les symptômes des maladies par champ électromagnétiques sont identiques aux symptômes du stress. Hasard ou pas ? Ça fait un peu beaucoup de hasard. Et si la cause principale serait effectivement les ondes ? Merci les tomates, merci de nous avoir incité à conduire cette réflexion.