Ce que l'entreprise peur apprendre d'un agriculteur innovant.
Ou comment améliorer la productivité au naturel

Comment créer un environnement de travail qui favorise la santé et stimule la productivité.

Choux de 2 à 3 kg avant, choux de 6 à 9 kg après

Montrez moi, prenez contact avec moi

Le burn-out qui brûle l'être humain depuis l'intérieur.

Burn-out

De plus en plus de gens se plaignent et souffrent du stress avec pour conséquences fatigue et de multiples maux. Simultanément les entreprises exigent des améliorations de performances et équipent les places de travail de plus en plus d’outils connectés. Cela sature un environnement dans lequel le burn-out n’est plus très loin.

Alors comment développer une environnement qui stimule la productivité au naturel?

Absentéisme, maladies aux plaintes non spécifiques

Absentéisme

De nos jour les médecins sont de plus en plus confrontés aux plaintes non spécifiques, sans causes clairement identifiables. Cela se traduit en entreprise par une recrudescence de l’absentéisme, du présentéisme et d’une baisse de productivité. On pense que la cause est à chercher dans les facteurs environnementaux et les ondes électromagnétiques.

La productivité dépend des compétences de son personnel.

Productivité

La productivité dépend aujourd’hui des compétences comme la capacité d’évaluer, d’analyser, de prise de décision, de collaboration et d’acceptation du changement. Ces compétences s’appuient sur un engagement total de chaque collaborateur. Stress, fatigue et découragement freinent l’épanouissement de ces compétences et la productivité.

Se créer un environnement de travail sain et stimulant pour une meilleure productivité au naturel

Faites comme cet agriculteur innovant, laissez parler les bonnes ondes. Faites de l’espace de travail un espace ou règne le calme, la joie, la sérénité et un subtil niveau d’énergie qui nourrit. Un espace ou les mécanismes de l’autorégulation de la nature sont impulsées en maintenant un milieu sain et intact. Un endroit ou les fréquences naturelles retrouvent droit de cité. Un place qui retient et focalise l’énergie vitale, laissant la place à un libre développement du travail.